KaZeo
Fermer
Oldicaces >>
  Créer son blog KaZeo Vendredi 28 novembre 2014   St J. de la March  
Neb voyageur du net
   
 A propos de moi
 Mon pseudo : nebvoyage
 Me contacter
 En savoir plus sur moi
 
 Mes rubriques
 A propos de moi
 Histoire
 Le colombier
 Les pigeons
 La colombophilie
 Le jeu
 Pour l'évolution de la colonie
 Concours
 Resultats
 L'oeil
 La plume & l'aile
 Physique & manifestation physiologique (la mue)
 Particularitées & santé
 Les parasites externes
 L'alimentation, vitamines et autres
 Rapaces & autres
 La vie associative activités colombophile
 Adresses utiles
 Mes activités extra associative
 La colombophilie en vidéo
 L'a colombiculture en aviculture
 Colombiculture fiches technique
 Aviculture en vie associative
 Les vieux pigeonniers et colombiers
 Vu dans la presse
 Agacements
 Bavardages de chaffeur
 Courriers
 
 Mes services
 Météo
 Horoscope
 Cartes routières
 Actualités
 Sorties cinéma
 
 Parrainage
Titre de votre futur blog :
 
 
 Sommaire des articles de cette rubrique
   
 L'oeil du pigeon ,son anatomie

L'oeil du pigeon .

De tout temps les amateurs colombophiles ont examine les yeux du pigeon avec grande attention. On a cru jadis - et on croit encore generalement - que la sante et, même, la vitalite, ces proprietes fondamentales, sont visibles dans l'oeil. Sans doute exagere-t-on quelque peu; mais it faut avouer que l'oeil, ce miroir de l'âme... parfois trompeur, permet a l'observateur sagace et experimente de se former une opinion relativement exacte sur l'etat general du sujet examine.

On va bien plus loin. La purete de race, l'intelligence, la volonte et la valeur en tant que reproducteur seraient inscrites dans l'ceil. Enfn, l'oeil serait egalement Ie siege du sens de l'orientation.

L'etude detaillee de cet organe important nous permettra de faire Ie depart entre la verite et la fantaisie. En ces choses, il faut neanmoins se garder de rejeter, pour manque de preuves, toutes les donnees fournies par une experience et une tradition seculaires~

 II est des milliers de gens qui consacrent leurs loisirs a la culture et a l'etude du pigeon: ce sont, en majorite, personnes peu cultivees et ce serait une erreur de nier la valeur de leurs etudes, sous pre:t;exte qu'elles n'ont pas l'esprit- scientifique.

.Anatomie.

Le globe oculaire du pigeon forme une sphere fortement aplatie

vers l'arriere et, a:u contraire, tres convexe dans la region de I'iris. En voici les parties principales :

Parties externes.

I. Sclérotique. C'est l'enveloppe exterieure de l'oeil. Elle est

opaque, de couleur gris clair, fibreuse et solide.

2. Cornee. La scIerotique est fermee vers l'avant par la cornee: c'est la vitre de l'oeil du pigeon. Elle est transparente. Remarquons que la cornee est tres convexe.

3. Choroide. C'est la membrane moyenne de l'oeil; vers l'avant elle forme l'iris (derriere la comee). La choroide est fortement pigmentee, elle paralt noire, brunnatre, grise ou Iegerement rosee (soulever les paupieres pour en voir la couleur). La choroide comporte un « peigne » qui se developpe a l'interieur du corps vitre.

4. Iris. Derriere la comee se trouve une calotte spherique fortement coloriee : c'est l'iris. II fait partie de la choroide est percé d'une ouverture, appeIée pupille

5. Retine. En penetrant dans Ie globe oculaire Ie nerf optique s'epanouit sur la face de la choroide jusqu'au cristallin et forme ainsi la retine sur laquelle viennent frapper les rayons lumineux qui penelrent dans l'oeil. Elle a un point sombre: c'est Ie point de penetration du neri optique.

Parties internes.

I. Cristallin. II est forme par une lentille irreguliere, biconvexe, placée en arriere de l'iris et divisant ainsi l'reil en deux parties, deux chambres bien distinctes. La courbure arriere du cristallin semble en rapport avec la vitesse du vol (pr Lahaye).

2. Humeur aqueuse. Elle remplit l'espace circonscrit par la cornee et Ie cristallin : c' est la chambre anterieure. Cette chambre est tres developpee chez Ie pigeon (beaucoup plus, comparativement, que chez l'homme).

Etudes détaillé de certaines parties de l'reil.

Le peigne. L'oeil est largement pourvu de tissus vasculeux.

Leur description n'offre pas d'interet ici. II faut cependant dire quelques mots au sujet du peigne qui semble jouer un role important. Voici ce que dit Ie pr Gerardin :

« Entre Ie crista1lin et Ie fond de l'reil se trouve un sac rempli d'une substance" semi-fluide et transparente, c'est l'humeur vitree dans laquelle la choroide envoie un prolongement appeIé peigne.

Le peigne a la propriete de se gonfler ou de se degonfier en recevant plus ou moins de sang; il en resulte des pressions variables dans l'interieur de l' ceil, pressions qui servent beaucoup a l'accommodation.

I Sans toucher au cristallin, Ie peigne modifie Ie diametre anteroposterieur du spheroide oculaire et c' est la ce qui rend la vue du pigeon si parfaite. »

L'iris. C'est une membrane placée en avant du cristallin et formant diaphragme muni d'une ouverture, appelee pupille. L'iris est convexe. La coloration varie a l'infini, elle va .du noir (oeil de vesce) au blanc. On distingue surtout les yeux bruns, marron, rouges a liseré jaune ou blanc (oeil de coq) , jaunes, jaune citron, lie de vin, gris et blancs (generalement sables de granules rouges, jaunes ou citron). Enfin, les albinos ont les yeux completement ou partiel1ement noirs (Pseudo-albinos).

D'apres Horn, la couleur brune est due a Ia pigmentation reelle (melanine), Ia couleur rouge est determinee par les vaisseaux sanguins (hemoglobine), Ia couleur jaune par la lymphe,les tissus graisseu.'{ et 1a refraction des rayons lumineux a travers les rogasites de l'iris. Les couleurs grise et blanche sont dues a des interferences de la lumiere dans les yeux pauvres en pigmentation L oeil lie de vin, de si riche coloration, est, en fait, un oeil gris riche en lymphe et en hemoglobine (trad. libre).

Voici ce que dit Ie pr Lahaye au sujet de la coloration de l;iris :  L'iris est convexe en avant et non plus plat comme chez les mammiferes ; sa coloration, variable a. l'infmi chez les differents individus, est determinee par deux especes de pigments dont l'une se trouve dans les couches anterieures et appartient a la classe des lipochromes (1) parmi lesquels la luteine qui donne la couleur janne de l'iris, et I'autre que l'on rencontre dans les couches profondes et qui est constituee par la melanine.

Celle-ci est tres resistante a l'action des reactifs, par contre la premiere est extrêmement alterable et les variations decouleur, que l'on observe dans run ou l'autre ceil a la suited'affection oculaire, concordent avec ces donnees.

« Ces couleurs si variees sont dues a des gouttelettes d'huile de differentes couleurs et de refringence differehte plutot qu'a des microcristaux contenus dans les cellules des couches anteneures. »

L'iris est forme de fibres striees. L'acces de la lumiere a. travers la pupille est' regIe par deux muscles lisses : Ie sphincter et Ie dilatateur. lIs sont antagonistes et, par innervation reciproque, la contraction de l'un provoque Ie relachem ent de l'autre.

C'est Ie pr Rognon-Duvignaud qui a decouvert Ie role principal de l'iris : augmenter Ie pouvoir d'accommodation de l'oeil de l'oiseau. On estime que la vue du pigeon vaut dix fois celie d'un homme normal de 25 ans.

La pupille. C'est par la pupille, percee au centre de l'ifis, que les rayons lumineux penetrent dans l'reil et viennent frapper la retine. Elie est tres mobile et possMe ainsi un grand pouvoir d'accommodation. Elie est fortement influencee par lalumiere: en ~te, en plein soleil, elle est a peine grande comme une t~te d' epingle. Par contre, vers Ie coucher du' soleil, son diametre mesure plusieurs millimetres.

Le cercle de correlation. C'est un cercle plus ou moins parfait qui entoure la pupille ; parfois ce n'est qu'un trait noir, ou un quartier de lune, parfois c'est une large couronne. Sa couleur est noire, grisMre, en tout cas plus foncee que l'iris. II peut ~tre denteIe versl'avant. II est des pigeons qui n'ont pas du tout de cercle de correlation visible. La pupille est faite de fibres circulaires peu serrees et c'est l'oudet se trouvant en son bord interieur qui forme ce qu'on appelle Ie cerde de correlation. Ce cercle se trouve dans Ie même plan que Ie reste de lit pupille.

La vue du pigeon .

La vision du pigeon est binoculaire .les yeux ont deux « foveas » : l'une est centrale, l'autre excentrique

La fovea centrale sert a la plus grande acuite visuelle, tandis que la fovea peripherique est 'Ia vision normale dite de direction.

L'existence de la fovea excentrique est mise en doute par certains auteurs.

Le croisement des nerfs optiques est partiel et la concordance des images se fait par continuite. Cette propriete donne ae image plus grande et plus riche en details.

(

[ Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s) | Imprimer cet article ]
 
 Mises à jour
- des français a Agadir News Le 28/12/2009
- Guerre 1914 -1918 Articles Le 16/11/2009
- Colombier dans le vaucluse Photos Le 28/08/2009
- youtube Liens Le 01/08/2009
 
 
 Horloge
 
 Rechercher
 
 
 Newsletter
 
 
 Tchat
 
 
 Statistiques
 1 connecté(s)
 130215 visiteurs
 Depuis le 21/03/2006
 
Créer un blog gratuit avec KaZeo | Créer un site | RSS articles RSS articles